Force est de constater que le gouvernement actuel de la France continue à naviguer à vue ...

On décide sans mesurer les conséquences de ses décisions ...

C'est ainsi qu'après avoir organisé à la va-vite - pour simplement détruire les mesures prises par la précédente équipe Sarkozy-Fillon - une réforme territoriale ... surprenante, non seulement on constate qu'aucune économie ne sera générée voire qu'elle coûtera cher ..., mais encore on comprend que les fonctionnaires territoriaux ne suivront pas ... Alors ... peu importe la dette abyssale de la France ... On crée de nouvelles indemnités pour ces derniers ... avant même qu'ils ne crient au scandale ...

Fonction publique territoriale : nouvelle prime de mobilité pour les agents impactés par une réorganisation territoriale

Ce n'est sans doute pas un hasard : le jour même où le gouvernement dévoile, en Conseil des ministres, les contours de la réforme de l'administration territoriale de l'État et les nouvelles capitales régionales (lire article ci-dessus), deux décrets sont parus ce matin au Journal officiel ...

http://www.maire-info.com

Ce n'est pas pour autant la peine de rejoindre la famille Le Pen dans ses élucubrations ..., pas plus que M. Mélenchon-Tsipras ... Ca ne vous apportera rien si ce n'est de nouvelles difficultés pour la France.

Il est temps que les Français se reprennent et considèrent la politique comme une chose sérieuse ...

Les brebis galeuses sont exceptions montées en épingles par les media, exceptions qui confirment la règle.

La politique, c'est avant tout "la vie de la cité", la vie collective ... et il faut pour la gérer, non des idéologues à la sauce hollandaise, mais des femmes et hommes de bon sens qui savent trouver le compromis entre théories populistes (une commune, un département, une région, un état ne se gèrent pas comme un ménage !), idéologies politiques et réalités socio-économiques ...

Seuls aujourd'hui à mon sens les partis du centre sont en mesure de faire face à cette nécessité multiple et c'est pourquoi j'ai rejoint l'UDI via le Nouveau Centre.