L'Allemagne et la France mettent en garde leurs partenaires européens du risque de "dislocation" de l'Union Européenne.

L'Union européenne est dans "une situation critique"

L'UE est plongée dans une "situation critique" et menacée de "dislocation", ont mis en garde vendredi l'Allemagne et la France lors d'un sommet européen à Bratislava censé tracer les contours de l'Europe sans les Britanniques.

http://www.sudouest.fr

Et il est vrai que l'Europe ne fonctionne pas correctement. Le poids de son organisation est un frein au développement de ses pays membres.

Un exemple nous en a été donné par Jean Arthuis lors des rencontres d'été des clubs Perspectives & Réalités à l'ïle aux Moines fin août.

Partisan farouche tout comme moi de l'ouverture à l'emploi par l'apprentissage, Jean Artuis propose un système européen de formation à l'image d'Erasmus pour les universités : que les jeunes apprentis puissent - tout comme les jeunes étudiants universitaires dans le cadre du programme Erasmus - aller vivre une expérience dans un autre pays membre de la Communauté Européenne que celui de leur origine. Les politiques en sont d'accord ... mais le poids de l'administration est tel que le projet ne peut pas encore démarrer ...

L'Europe est perçue à juste titre comme un frein au développement.

L'Europe en effet ne répond pas aux objectifs qu'on est en droit d'attendre parce que, à mon sens, elle s'occupe de ce qui ne la regarde pas au lieu de se concentrer sur ce qui doit être le coeur de ses compétences.

Rouages

L'Europe est aux nations ce que sont les communautés de communes ou d'agglomérations aux communes.

L'Europe devrait être un outil à disposition des nations qui la composent, tout comme les communautés de communes devaient être un outil de mutualisation pour les communes sur le modèle de ce que sont les CUMA (Coopérative d'Utilisation de Matériels Agricoles).

Or l'Europe ne mutualise pas les moyens de ses pays membres mais leur impose chaque jour de nouvelles règlementations qui parfois sont elles-mêmes poussées à l'extrême par les nations elles-mêmes. On le voit par exemple en France avec la Loi sur l'Eau qui dépasse les directives européennes au risque de freiner les activités économiques connexes.

Là n'est pas le rôle de l'Europe et il est vrai qu'il est vraiment temps aujourd'hui de la reconsidérer.

Les désordres mondiaux montrent combien l'union est nécessaire pour faire face aux difficultés qui en découlent :

  • terrorisme
  • et difficultés migratoires,
  • difficultés sociales,
  • difficultés économiques ...

Migrants

Terrorisme et crise migratoire

Personne ne peut rester insensbile devant la fuite de miliers de gens qui veulent échaper aux horreurs d'une guerre d'un autre temps et n'ont ainsi pas peur d'affronter une mort qui leur semble "moins pire" ...

Et pourtant ...

Les mêmes qui, il y a encore peu, clamaient leur souci de l'égalité et de la fraternité demandent aujourd'hui qu'on freine les arrivées massives de migrants.

Les mêmes qui se cachent derrière les mots "égalité", "fraternité", "droits de l'homme", etc. ... acceptent d'une certaine manière que nous vivions avec cette épée de Damoclès qu'est le terrorisme islamique, terrorisme qui est justement à l'origine de cet accroissement exponentiel de migrations vers l'Europe.

Migration et terrorisme sont aujourd'hui extrêmement liés même si on sait qu'un grand nombre de migrants gagne l'Europe pour des raisons d'abord économiques.

Les faits sont là : Daesh (je refuse de l'appeler "Etat Islamique" car il n'a rien d'un état puisque ne connaissant qu'une seule loi : celle de l'avilissement) est bel et bien là et, selon une formule cette fois-ci bien appropriée, ne recule devant aucun sacrifice et, encore moins, devant aucune tricherie. Des terroristes sont infiltrés parmi les migrants mais, pire encore, des terroristes sont maintenant implantés dans des familles françaises de longue date ...

La terreur est là. La guerre est ici. La guerre est là. La guerre est partout.

La guerre amène la peur de l'autre, pire arme de destruction d'une société. 

Et que peut faire un pays seul face à une guerre mondiale et à ses conséquences ?

Rien si ce n'est gaspiller son énergie et ses ressources en vain.

Il est donc impératif qu'il y ait une défense européenne : défense des territoires qui composent l'Europe, défense de leurs frontières ...

1ère nécessité européenne :
créer un système de défense unique,

avec une armée unique
 - l'armée européenne -
et une frontière unique
- la frontière européenne qui doit devenir totalement étanche. 

UnemploymentDifficultés socio-économiques

Qu'on le veuille ou non, cet état de guerre et ses conséquences a des incidences sur l'emploi :

  • inquiétudes générant une ambiance morose - et je comprends là le sens de "l'identité heureuse" vers laquelle veut nous faire tendre le candidat à la présidentielle Alain Juppé ;
  • sinistrose peu propice aux actes de consommation et conséquemment à la production de biens et services ;
  • développement économique en berne ne favorisant pas la reprise de l'emploi
  • arrivée massive de nouvelles populations générant de nouvelles dépenses incompatibles avec la situation financière de la France
  • etc., etc., etc.

L'emploi est la première des priorités
pour rendre notre peuple à nouveau heureux et accueillant.

recherche d'emploi

2è nécessité européenne :
une démarche unifiée en matière de développement

  • fiscalité unique pour que tous les Européens soient sur le même pied d'égalité
  • règles fiscales et sociales uniques pour que les coûts de revient des entreprises soient calculés sur les mêmes bases afin de rendre saine la concurrence
  • mobilité géographique favorisée au niveau européen, tant au niveau de la formation - > généraliser les possibilités d'échange dès le lycée et l'apprentissage sur le modèle universitaire "Erasmus" - qu'au niveau de l'emploi même ;
  • soutenir plus que jamais l'action de Jean-Louis Borloo en faveur de l'électrification de l'Afrique, seul moyen de favoriser ultra-rapidement le La_fondation_Energies_pour_l_Afrique_développement de ce continent et permettre à ses populations d'y bien vivre. La double récompense de voir nos entreprises y intervenir et donner du travail tant aux travailleurs français et européens qu'aux citoyens locaux limitera les déplacements migratoires économiques, libérant des moyens financiers et matériels au profit de l'action socio-économique européenne.

3è nécessité européenne :
une véritable gouvernance ?

hierarchy

Europe

Cessons de faire semblant ... et appelons un chat un chat ... L'Europe n'est pas gouvernée et on peut se demander à juste titre, sans pour autant vouloir mépriser leur travail et leur engagement, à quoi servent des députés européens qui sont sans pouvoir face à l'administration pharaonique de l'Europe ?

Il est grand temps de revoir la gouvernance de l'Europe en clarifiant les rôles et en remettant "le politique" au coeur de la communauté en lieu et place de fonctionnaires trop zélés, trop puissants et trop onéreux :

  • indépendance des états dans les domaines autre que la défense et le domaine socio-économique ;
  • lois "cadre" pour fixer des règles communes laissant place aux particularités nationales (y compris en matière économique pour laisser leurs chances aux espaces ruraux) et territoriales en matière d'environnement patrimonial (bâti et non bâti) et socio-culturel ;
  • élection de véritables députés européens représentant non pas des territoires mais un pays ;
  • élection par les états composant l'Europe d'un véritable chef de gouvernement européen habilité à prendre des décisions rapides après consutation du Conseil Européen ;
  • désignation d'un Conseil Européen composé des chefs d'états des pays membres.

Telle est ma vision d'une Europe acceptable par tous
parce qu'au service de tous sur des bases égalitaires et responsables.

debat

Le débat est ouvert !