Alors, je cesse de polémiquer sur la réforme de l'orthographe. Ma nièce - jeune institutrice - m'a convaincue en me faisant lire le texte ci-dessous rédigé par une de ses collègues.

Lisez-le vous-même et vous serez rassurés.

J'enseigne en nouvelle orthographe et... tout va bien.

Comme énormément de mes collègues de primaire (et la plupart des profs blogueurs), j'écris en nouvelle orthographe et je l'enseigne, depuis sept ou huit ans. De plus en plus de mes manuels sont déjà à jour. Cela passe quasiment inaperçu tant cette réforme est légère, très loin de l'hystérie collective qui s'est emparée des réseaux sociaux ces jours-ci.

http://www.charivarialecole.fr

Quizz_transparent

Pour autant, je reste convaincue que l'annonce qui en a été faite ces jours derniers n'est pas normale.

D'abord, effectivement, la réforme date de 1990. M. Lionel Jospin était alors ministre de l'Education d'un gouvernement Rocard.

Deuxièmement, et l'institutrice qui a écrit l'artice l'indique, cette réforme est déjà appliquée sans que nous nous en rendions compte. Les manuels d'orthographe sont déjà en place.

Alors, pourquoi Mme Najat Vallaud-Belkacem communique aujourd'hui autour de cette réforme ?

Là est la question ..., une question qui repose elle-même la question de la cohérence de la politique gouvernementale qui joue avec les détails pour nous faire oublier ce qui devrait être l'essentiel : la lutte pour l'emploi.