• un 1er pour la prise de connaissance et la mise en oeuvre de la politique souhaitée par les citoyens majoritaires qui ont élu
  • un 2nd pour la concrétisation des projets
  • un 3è et dernier pour préparer le passage de témoins

tel devrait être l'ordre des choses en matière de citoyenneté et de représentation car, à partir du 4è mandat, l'élu entre inévitablement dans un "train-train" néfaste à la collectivité et se retrouve même éloigné des réalités ... C'est humain et inévitable ... Il faut oser le dire et je l'ose !!!

Mais savez-vous que M. Alain Rousset se présente pour un 4è mandat alors même qu'aujourd'hui Sud-Ouest titre qu'il est en mal de soutiens !!!

L'article ci-dessous est on ne peut plus clair.

Seul contre tous

Alain Rousset, qui espérait encore convaincre il y a quelques jours, ne se faisait au fond pas d'illusion.

C'est autant sur le contrat de plan, qui n'est d'ailleurs jamais figé dans le temps, que sur son bilan qu'il sera mis sur la sellette pendant les prochains mois.

  • Il devra expliquer pourquoi son alliance avec les écologistes l'empêche de voter des crédits routiers quand Oloron, Tarnos, Bergerac ou Bordeaux en ont tant besoin.
  • Pourquoi la facture ferroviaire ne cesse d'augmenter sans que la région ne semble réellement piloter la SNCF sur le terrain.
  • Pourquoi, enfin, les territoires de l'intérieur ont le sentiment que Bordeaux, Pau, Biarritz ou le littoral bénéficient du gros des soutiens régionaux.

Le président est aussi en campagne.

Il cherchera, lui, à s'appuyer sur le contrat qu'il va signer avec le 1er ministre le 23 juillet. Il sera donc seul à le faire.

Jean-Bernard Gilles -

Avec Virginie Calmels et la création de notre future grande et belle région Sud-Ouest Atlantique, il est enfin possible de se donner de nouvelles perspectives d'avenir. Il est enfin possible d'imaginer l'ouverture des esprits !!!

Image6