UDI-Dordogne

Convaincue de la nécessité de dépasser les clivages gauche-droite pour contrer la montée du Front National, j'ai rejoint récemment les rangs de l'Union des Démocrates Indépendants.

Au niveau local, j'ai agi dans l'intérêt collectif de la circonscription départementale de Lalinde en soutenant - à titre personnel et de manière indépendante - une liste de candidats eux-mêmes indépendants se positionnant au centre de l'échiquier politique.

Malgré une campagne d'intelligence et de dynamisme, malgré des propositions fortes et concrètes, malgré un appel au bon sens citoyen et humain, Christine Fayol et Marc Mattera accompagnés par Jérôme Boullet et Christelle Ostinet sont arrivés en 4è position, immédiatement après le Front National dont je combat non pas les hommes mais les idées rétrogrades.

Le sectarisme socialiste local a fait oeuvre.

Le faible résultat des candidats "verts" prouve que l'écologie n'est pas l'apanage de la gauche mais est bel et bien un enjeu universel.

La morale républicaine n'est pas sortie grandie de ce premier tour avec le rejet manifeste d'une véritable politique de gauche portée par Laurent Perea et surtout la percée majeure du Front National sur notre territoire, conséquence directe des politiques menées par les deux principaux "barons" locaux.

La droite classique représentée par Dominique Mortemousque dont je n'approuve pas les méthodes n'a pas atteint les 12,50 % du nombre d'inscrits sur les listes électorales nécessaires à un maintien au 2è tour. Sa position de second lui accorde cependant une seconde chance.

Ce second tour a un enjeu clair :

  • perpétuer une méthode de gouvernance dictatoriale et clientéliste

ouCapdeville-Mortemousque

  • assurer à notre nouveau canton une gestion politique plus professionnelle et mieux maîtrisée.

Des deux propositions qui nous sont faites cette semaine, l'équipe Véronique Capdeville - Dominique Mortemousque avec leurs remplaçants Jean-Marc Gouin et Patricia Feuillet est clairement la plus à même de développer notre territoire et de lui apporter les ressources nécessaires à l'amélioration du bien-être de ses habitants.

C'est donc en toute responsabilité que je voterai pour eux dimanche prochain et que j'appelle ceux de mes amis qui ont quelque confiance en moi à faire de même.