M. Nicolas Sarkozy a été un grand président de la République et il est fort dommage que, par leur rejet, les Français se soient privés de ses compétences, de son dynamisme, de sa capacité à décider … et lui ai préféré M. François Hollande ; ils ont déjà réalisé qu'ils ont été trompés.

Pour autant, le passé est le passé et on doit se tourner vers l'avenir.

J'ai regretté qu'un ancien président de la République parti de manière tout à fait honorable s'engage dans une démarche "revancharde" en décidant de prendre la tête de l'UMP dans le but avoué de tenter de se faire re-élire à la présidence de la République en 2017.

J'ai soutenu Bruno Le Maire dont je pense qu'il pouvait incarner le renouveau du mouvement dont je suis membre pour avoir adhéré à sa création au Rassemblement pour la République.

Je suis fondamentalement gaulliste et conséquemment démocrate et indépendante.

Je suis convaincue que notre société a fondamentalement évolué et que nos raisonnements ne doivent pas être figés mais ouverts sur les autres.

A ce titre, je regrette que certains croient l'écologie et la culture apanages de la gauche.

Je suis fondamentalement convaincue qu'il faut modifier nos comportements pour l'avenir de notre planète et suis fortement engagée dans ce qu'on appelle "le développement durable".

Je suis fondamentalement convaincue que la culture, sous toutes ses formes, est source de développement économique.

Je suis fondamentalement ni de gauche, ni de droite mais une citoyenne libre engagée au service de la collectivité, du territoire sur lequel je vis, de la France, de l'Europe ..., au service surtout des générations futures.

Je me reconnais aujourd'hui plus dans les valeurs que porte l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI) que dans celles que semble vouloir porter à partir d'aujourd'hui Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP.

Je quitte donc en toute responsabilité l'Union pour un Mouvement Populaire pour rejoindre celle des Démocrates et Indépendants.